Le passage en force de Linky suscite la révolte

Premier volet d’une enquête de « Reporterre » sur Linky – 30 mai 2018 / Moran Kerinec (Reporterre)

Déploiement accéléré, passages en force, ignorance des questions des usagers… Enedis, le promoteur du compteur communicant Linky, provoque des levées de boucliers dans les communes, des débats au Parlement et une forte opposition. Dans une enquête en cinq volets, Reporterre passe au crible le dossier : méthodes de pose, santé, protection des données, utilité écologique… Premier volet.

« Enedis m’a obligée à barricader mon compteur. Maintenant, il est scellé. » Dans un café d’Oullins, en bordure de Lyon, Sandrine est venue accompagnée d’autres membres du collectif anti-Linky Sud-Ouest lyonnais (SOL). Autour de la table, chacune feuillette son propre dossier pour vérifier les informations qu’elles partagent : extraits de presse, documents d’Enedis, notes et études s’y mélangent. À tour de rôle, elles racontent leur première expérience avec le compteur controversé. « Des installateurs m’ont appelé un jour : ils étaient en bas de chez moi, garés dans la rue. Je n’ai pas voulu les faire entrer. Ils m’ont expliqué que c’était obligatoire, que j’allais devoir payer des frais supplémentaires si je refusais l’installation d’un compteur Linky », raconte Jocelyne en sirotant un thé. « Quand des installateurs viennent chez vous, sans avertissement, poser un Linky, ça peut donner l’impression d’une intrusion dans la vie privée. Ça touche au foyer, à l’intime », ajoute sa voisine Marie-France….

lire l’article entier sur le site de Reporterre

Promotelec (dont fait partie Enedis) censure sa propre alerte aux incendies !

Source :
Stéphane Lhomme, conseiller municipal de Saint-Macaire
Animateur du site web http://refus.linky.gazpar.free.fr
Communiqué du lundi 28 mai 2018

Sur le site de Promotelec avant la suppression :

« …Les sections de câbles en aval du disjoncteur sont-elles adaptées aux capacités admissibles en amont du disjoncteur ? … Dans le cas où les sections de câbles ne sont pas adaptées aux nouveaux réglages, des accidents (feu) peuvent se produire le jour où le particulier fait la demande auprès d’Enedis afin d’augmenter la puissance de son compteur à distance pour répondre à des besoins en énergie plus conséquents … »

Cette censure est véritablement criminelle car elle aggrave le risque d’incendie mortel après l’installation du compteur Linky.

Cette phrase cruciale a été censurée le 25 mai, effacée de la page de Promotelec consacrée au Linky.

A la suite de la publication sur le site http://refus.linky.gazpar.free.fr d’un article titré « Incendies : pourquoi et comment le compteur Linky tue et va encore tuer » (1), mettant en lumière le véritable aveu de l’organisme Promotelec (qui regroupe diverses grosses structures du bâtiment et de l’électricité… dont EDF et Enedis !) concernant les graves risques d’incendies causés par la pose des compteurs Linky, Promotelec a publié le 25 mai un communiqué de « mise au point » (2), dénonçant une prétendue « désinformation »… tout en censurant discrètement dans le même temps sa propre alerte aux risques d’incendies.

En effet, avant cette intervention, la page de Promotelec consacrée au Linky (3) expliquait que, suite à la pose du Linky, « dans les cas où les sections de câbles ne sont pas adaptées aux nouveaux réglages, des accidents (feu) peuvent se produire le jour où le particulier fait la demande auprès d’Enedis d’augmenter la puissance de son compteur à distance« . (*)

La réalité de cette mention est vérifiable sur la copie d’écran mise en ligne (4) mais aussi sur le « cache » des moteurs de recherche (cf par exemple (5) )

Or, depuis le 25 mai, la mention de risque d’incendie (feu) a été supprimée par Promotelec. Cette censure n’est pas seulement choquante, elle est véritablement criminelle car c’est tout simplement la vie de nombreux habitants qui est en jeu.

Ce n’est évidemment pas pour rien si la première version mentionnait le risque d’incendie (feu), il est inadmissible que cet avertissement crucial ait été censuré, probablement sous la pression d’Enedis et/ou de sa maison mère EDF, membres très influents de l’organisme Promotelec.

En tant que conseiller municipal, citoyen et père de famille, je demande solennellement le retour sur la page de Promotelec de la mention du risque d’incendie, mais aussi le lancement d’une campagne officielle d’information sur les risques d’incendies du fait de la pose du Linky et, enfin, je saisis mon avocat pour déposer plainte pour la mise en danger de la vie d’autrui délibérée que constitue la censure de la page de Promotelec.

————————
(*) Cet avertissement est d’autant plus crucial que, suite à l’installation du Linky, de nombreuses installations disjonctent continuellement (cf http://refus.linky.gazpar.free.fr/linky-disjoncte.pdf ) et que la « solution » proposée par Enedis et EDF est de prendre un abonnement d’une puissance supérieure, c’est à dire plus cher mais qui va surtout placer l’usager exactement dans le cas de figure démultipliant le risque d’incendie.

—————————–
(1) http://refus.linky.gazpar.free.fr/incendies-linky-tue.htm

(2) https://www.promotelec.com/actualite/compteur-linky-attention-a-desinformation

(3) https://www.promotelec.com/actualite/linky-faire-intervenir-installateur-electricien-qualifie-apres-mise-place-nouveau-compteur

(4) http://refus.linky.gazpar.free.fr/PROMOTELEC-LINKY-FEU-AVANT.jpg

(5) https://webcache.googleusercontent.com/search?q=cache:lIsgvuGIdhYJ:https://www.promotelec.com/actualite/linky-faire-intervenir-installateur-electricien-qualifie-apres-mise-place-nouveau-compteur/+&cd=2&hl=fr&ct=clnk&gl=fr&client=firefox-b-ab