Des pays l’ont déjà refusé

Allemagne

l’Allemagne a refusé sa généralisation, ces compteurs sont réservés aux gros consommateurs d’électricité.
Pourquoi?
– Pour protéger la population civile de ses effets nocifs.
– Le ministère de l’économie Allemand a suivit les conclusions du rapport Ernst & Youngs publié en 2013. Ce rapport a conclu que le projet d’installation de Smart meter (compteurs intelligents) dans tous les foyers allemands n’était pas rentable.

Belgique

COMMISSION DE REGULATION DE L’ENERGIE EN REGION DE BRUXELLES-CAPITALE – l’introduction des systèmes intelligents de mesure : recommandation par rapport à la directive électricité 2009/72/CE
quelques extraits de ce rapport :

« …Sur la base de ces conclusions, BRUGEL recommande au Gouvernement de ne pas opter pour l’équipement avec un système intelligent de mesure d’au moins 80% de consommateurs bruxellois à l’horizon de 2020…« 

« …Sécurité des données et protection de la vie privée : …En outre, étant donné la quantité des données qui seront traitées par ses systèmes intelligents et la multiplication des processus de traitement de ces données, le risque d’atteinte à la vie privée n’est pas écarté et les moyens de protection des données personnelles ne sont pas encore bien défini…et bien des questions restent en suspens, notamment la distinction des données qui sont essentielles au bon fonctionnement du marché de celles utiles à la réalisation des services additionnels à certains utilisateurs finals… »

Portugal, Lettonie, République Tchèque

Ces pays ont refusés

Pologne, Roumanie, Slovénie, Hongrie, Bulgarie, Malte

Ces pays n’ont pas encore pris de décision

Canada

En 2014 au Canada, après le déclenchement de 8 incendies en deux mois, la Région canadienne du Saskatchewan a ordonné le retrait de 100 000 compteurs intelligents, un an seulement après le début de leur installation.