Position mairie

Et notre commune là dedans ?

Laurent Brosse, maire de Conflans Sainte Honorine, Vice président au GPSeO, s’est déjà déclaré publiquement « non compétent et non concerné », et renvoie les demandes des Conflanais à ENEDIS.

Mais les compteurs électriques appartiennent aux collectivités locales et sont exploités par Erdf-Enedis.
L’article L322-4 du Code de l’énergie stipule que les collectivités sont propriétaires des réseaux d’ouvrages électriques. Les compteurs font partie du réseau. La Commune en délègue, par concession, la gestion à Erdf-Enedis.

C’est donc les élus, et en tout premier lieu les maires, qui risquent fort d’être poursuivis en justice à la suite des différents dommages qui pourront être causés par les compteurs Linky (incendies, habitants devenant subitement électro-sensibles, etc…), dangers qui n’existent pas avec les compteurs actuels.

Et dans ce cas, Erdf-Enedis saurait se décharger de toutes responsabilités (comme les assurances) puisque les compteurs ne sont pas sa propriété.

Il est donc dans l’intérêt des maires et conseillers municipaux d’exiger au minimum un moratoire, et dans le meilleur des cas, un refus catégorique de la pose de ces compteurs.