Les députés et sénateurs refuse aux consommateurs le droit de rejeter le compteur

Linky : Après l’Assemblée, le Sénat refuse aux consommateurs le droit de rejeter le compteur (Capital du 22 mars 2018)

Comme le souligne justement la sénatrice qui a porté l’amendement (Florence Lassarade), elle s’est basée sur « …. le Règlement général sur la protection des données (RGPD), qui émane de l’Union européenne et entre en vigueur le 25 mai prochain, consacre le consentement des personnes au traitement de leurs données personnelles… ». Cet argument a été rejeté pour une raison purement technique et pas sur le fond (l’amendement a été considéré comme étant un « cavalier législatif »)

En résumé, les citoyens se voient imposer par les personnes qu’ils ont élus, d’un dispositif dont ils ne veulent pas , bonjour la démocratie !

Le lobby d’ENEDIS est passé par là entre-temps, il sera interessant de voir la liste des élu.e.s qui ont rejeté l’amendement proposé, et de les contacter pour leur signifier notre désaccord sur cette atteinte à la démocratie.

2 réflexions sur « Les députés et sénateurs refuse aux consommateurs le droit de rejeter le compteur »

  1. Bonjour

    La loi n’ayant pas rendu ces compteurs obligatoires pour les particuliers, il est dommage d’avoir demandé un amendement qui certes portait sur les données personnelles mais qui de fait introduit un doute sur le droit légitime à refuser ce compteur.

    1. Oui, sans doute, mais cela a le mérite de mettre en lumière le fonctionnement non démocratique d’ENEDIS, et la lacheté de la majorité des député.e.s et sénateurs/sénatrices qui ne l’ont pas voté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *