Piratage aisé

Le « Linky » Allemand a déjà été piraté !
extraits de l’article de Pierre Thouverez dans Informatique et Numérique du 14 mars 2016 :

« ……En janvier 2012, des Allemands du célèbre Chaos Computer Club s’étaient attaqués à un Smart Meter de la marque allemande Discovergy. Ils avaient démontré qu’il était possible d’intercepter des données privées passant par le compteur.
Pire, ils avaient pu déterminer le nombre d’ordinateurs et de téléviseurs raccordés dans un foyer, voire même la chaîne regardée à la télévision. Mais le plus inquiétant avait été la modification des informations envoyées à l’opérateur. Les hackers lui avaient indiqué que le foyer n’avait pas consommé d’électricité pendant deux mois !

Aucun système informatique n’est inviolable (Pas une journée ne se passe sans qu’un état, une entreprise, une banque ou une administration n’en fasse les frais). Le seul moyen de protéger l’accès à un système est de compliquer au maximum la tâche des pirates. Cela a des conséquences directes sur les performances. Plus un cryptage est puissant, plus il est plus gourmand en ressources.
On peut donc tabler sur une protection « à minima » du réseau Linky. Dans la balance du risque et du bénéfice, on sait les choix qui ont été fait (chiffrement AES 128 bits).

Un virus introduit par des (gentils) hackers qui diviserait par 1000 la facture de chaque français ferait la une des journaux et rire jaune Enedis. Mais ce ne serait rien comparé à une attaque d’envergure orchestrée par un état ennemi ou un groupe terroriste qui plongerait la France dans un black-out de plusieurs semaines. Les conséquences seraient beaucoup plus dramatique.